probleme d'erection à 30 ans que faire

En cas de problème d’érection durable, la première chose à faire est d’en parler à son médecin pour écarter un problème physique.

Mais quand rien n’est retrouvé au niveau physique, il s’agit probablement d’un problème d’érection psychologique.

Le premier organe sexuel n’est pas dans le pantalon mais dans la tête.

Quand nous faisons l’amour, le cerveau peut-être parasité pour diverses raisons et provoquer une panne d’érection.

Cet article est un peu long mais très complet de façon à bien comprendre ce qui provoque la perte d’érection et surtout comment retrouver une érection de bonne qualité.

Je vais vous expliquer dans cet article ce qui permet de supposer qu’un problème est plus d’ordre psychologique et comment faire pour “casser” ce phénomène et retrouver une bonne érection.

Problème d’érection psychologique

Comment le reconnaitre?

Comment retrouver une bonne érection ?

 

J’insiste bien sur le fait qu’en cas de troubles de l’érection il est préférable, en premier lieu, d’en parler à son médecin pour écarter un problème de santé.

Quand les examens ne montrent rien, il est probable que l’impuissance soit psychologique.

Comment résoudre ce problème de perte d’érection, qui est un motif fréquent de consultation en sexologie ?

Quels sont les causes qui peuvent provoquer un problème d’érection psychologique?

solution problème d'érection

Comme je le disais plus haut, le premier organe sexuel est le cerveau.

Un homme peut avoir un trouble de l’érection pour plusieurs raisons.

Il peut s’agir de :

1-Un problème d’érection d’origine physique, qui est apparu progressivement :

En gros, l’érection est une affaire de plomberie et de mécanique. Les tuyaux peuvent se boucher et la mécanique se rouiller.

Les phénomènes principaux à l’origine de ce type de  problème d’érection sont tout ceux qui peuvent “boucher” les tuyaux (diabète, tabagisme ancien, hypertension artérielle, cholestérol, stress….).

Dans ce cas, les problèmes d’érection apparaissent avec l’âge et souvent de manière progressive.

L’érection devient progressivement “molle” et disparait un jour pour ne plus revenir.

Les médicaments sont généralement assez efficaces dans ce cas là, surtout s’ils sont accompagnés de techniques de relaxation et d’hypnose.

Car quand un homme a eu, une fois, un problème d’érection, le mental à tendance à venir compliquer les choses.

Il y a souvent un cercle vicieux d’appréhension qui s’installe.

 

2-Un problème érectile d’origine physique, qui a toujours existé:

Principalement ceux qui provoquent des douleurs.

Il est complètement naturel qu’en cas d’érection douloureuse, le cerveau modère l’érection pour éviter la douleur.

On trouvera dans cette catégorie, principalement les problèmes de “frein court” (le frein de la verge est le petit bout de peau qui relie le gland à la hampe).

Également les difficultés à décalotter le gland.

Dans ces deux cas, la solution est principalement chirurgicale.

Il s’agit de petites opérations très simples et rapides qui résolvent généralement bien le problème.

 

3-Un trouble de l’érection lié à la prise de médicaments:

problème érectile après la pénétration

Dans certains cas, un médicament peut provoquer un problème d’érection jeune.

Soit lié à une perte de désir sexuel, soit pour des raisons chimiques.

Si votre trouble de l’érection est arrivé en même temps que la prise de médicaments, consultez la notice et parlez-en à votre médecin.

Mais même là, il ne faut pas trop se dépêcher de rendre les médicaments responsables du problème.

Dans le cas des anti-dépresseurs, par exemple…

Certains peuvent provoquer une baisse de la libido et un problème d’érection, mais il ne faut pas non plus oublier que si on vous a prescrit ces médicaments c’est parce que vous êtes déprimé.

Il est complètement naturel d’avoir une baisse de désir sexuel et d’excitation quand on a une baisse durable de moral.

 

4-Un problème d’érection psychologique:

Je dis souvent que l’homme à deux cerveaux et pas assez de sang pour les deux:

Parfois cela peut rendre certains, un “peu bête” quand “tout le sang est en bas”.

Parfois, au contraire, “trop penser” empêche le sang d’aller en bas…

Les problèmes d’érection psychologiques sont très fréquents.

Nos ainés ne se posaient pas autant de questions, il n’étaient pas embêtés avec les réponses !

Avant l’arrivée de la contraception, le sexe était essentiellement du domaine du devoir conjugal.

Les femmes avaient sans doute plus l’esprit occupé par la peur d’une grossesse.

De plus, l’absence d’éducation sexuelle était sans doute, pour beaucoup d’entre-elles, un obstacle au plaisir.

Les hommes faisaient ce qu’ils avaient à faire, sans trop se préoccuper de leur partenaire, et avaient sans doute moins de soucis.

Aujourd’hui les choses ont changé:

La majorité des hommes est attentive au plaisir de leur partenaire.

Ils se mettent parfois “la pression” pour être performant.

Surtout s’il y a un enjeu (reprise des rapports après une longue période d’abstinence, nouvelle partenaire…)

Le stress et les stimulations diverses sont aussi beaucoup plus importantes qu’avant, dans notre vie quotidienne.

Et n’oubliez pas cette règle de base en sexologie:

Nous sommes dans notre lit, ce que nous sommes dans notre vie !

Un homme stressé qui se “met la pression”, qui “pense beaucoup”, risque donc de se retrouver confronté à un

problème d’érection psychologique.

 

Comment fonctionne l’érection ?

Pourquoi peut-on avoir un problème d’érection psychologique ?

 

Je ne vais pas vous faire tout un cours d’anatomie et de physiologie mais, en gros, la nature nous a prévu pour être en érection en permanence !

Et oui !? La majorité des hommes sont surpris d’apprendre cela.

Nous devrions donc être en érection en permanence s’ il n’avait pas été prévu, “des freins”!

…Et heureusement car ce ne serait pas très pratique au quotidien.

En fait, c’est comme si des freins bloquaient en permanence notre érection et que, lorsque nous en avions besoin, ces

freins se relâchaient.

Laissant alors le sang affluer dans la verge et provoquer l’érection souhaitée.

Être en érection n’est donc pas un état actif mais un état passif !

Vous pouvez imaginer une petite écluse qui bloquerait l’arrivée du sang dans la verge.

En cas d’érection, cette écluse s’ouvre pour laisser passer le sang et l’écluse de sortie reste fermée.

La verge, sous pression sanguine, devient dure.

Après l’éjaculation, l’écluse d’entrée se ferme et l’écluse de sortie s’ouvre, laissant le sang retourner dans la circulation.

L’érection disparait.

 

Pour ne pas avoir de problème d’érection psychologique, il faut pouvoir se “laisser aller”, “lâcher prise”.

problème d'érection à 40 ans

Ce mécanisme explique l’origine de la majorité des érections nocturnes .

La majeure partie des érections que nous avons pendant la nuit n’est pas due à des rêves érotiques;

Plus au fait que , dans certaines phases du sommeil, notre cerveau nous paralyse.

Ce phénomène provoque donc une levée des freins et l’érection.

C’est un peu comme les portes “coupe-feu”, dans les bâtiments publics. Elles sont maintenues ouvertes par des électro-aimants.  En cas de coupure de courant, les aimants se désactivent et les portes se ferment automatiquement.

La qualité du sommeil influe donc beaucoup sur la fréquence des érections nocturnes.

C’est pour cela que les jeunes en ont plus et ont donc plus de chances de se réveiller en érection.

Le sommeil est généralement de meilleure qualité quand on est jeune.

Vous pouvez être en train de rêver à votre déclaration d’impôt et avoir une magnifique érection !

La première cause de problème d’érection psychologique est la difficulté à “lâcher prise”

 

Faut-il prendre des médicaments en cas de problème d’érection psychologique ?

problème d'érection à 50 ans dysfonction érectile

Même si c’est un peu caricatural, les médicaments prescrits en cas de trouble de l’érection sont plus à voir comme “de l’huile” qu’on met dans la mécanique.

Si vous avez un problème d’érection psychologique,

ils ne fonctionneront sans doute pas.

Si ces médicaments fonctionnent, ce sera probablement plus par effet placébo.

vous pouvez mettre de l’huile dans un moteur qui fonctionne bien.

Si le conducteur ne démarre pas la voiture il ne se passera rien .

Le problème est, dans ce cas, que le jour où vous essayez de faire l’amour sans ce médicaments vous le savez.

Votre appréhension risque de provoquer un problème d’érection …

Et vous vous risquez de vous retrouver obligé à prendre toute votre vie un médicament dont vous n’avez pas besoin.

C’est dommage de prendre un médicament quand il est inutile et cela coûte cher.

Je pense donc que si les examens ne révèlent rien et qu’il y a des chances que  vous ayez un problème d’érection psychologique, il vaut mieux éviter les médicaments, au moins dans un premier temps.

 

Comment savoir s’il s’agit  d’un trouble de l’érection psychologique ou physique

Comme je vous l’ai dit avant, en cas de pannes sexuelles répétitives, il faut consulter un médecin, surtout après 40 ans.

Il éliminera toutes les causes physiques qui peuvent être à l’origine de ce problème.

Si les examens et analyses ne révèlent rien, quelques questions peuvent vous aider à cibler si vous souffrez d’un trouble de l’érection psychologique ou physique:

Déjà… avez-vous, même rarement, une érection de bonne qualité ?

Avez-vous eu, dans les dernières semaines, ne serait-ce qu’une érection dure au réveil ou dans la masturbation ?

Si c’est le cas, cela peut orienter vers un problème d’érection psychologique.

Comme je vous l’ai dit, de manière caricaturale, l’érection est une histoire de tuyaux.

Si les tuyaux sont bouchés, ils sont bouchés !

Pas bouchés le lundi, débouchés le mardi, bouchés le mercredi, débouchés le jeudi.

En cas de problème d’érection d’origine vasculaire, vous n’auriez sans doute pas de bonne érection du tout.

Avez-vous une bonne érection avec une perte de l’érection à la pénétration ?

Dans ce cas, vous souffrez sans doute plus de ce qu’on appelle en sexologie une “angoisse de performance”.

Il s’agit d’un stress, lié à l’idée de votre performance sexuelle.

Trop de questions, surtout négatives, vont parasiter votre excitation au moment de la pénétration.

On retrouve souvent ce genre de problème en cas de nouvelle partenaire

(surtout si elle est importante pour vous et que vous vous mettez la pression).

Je vous conseille de lire l’article sur

la perte de l’érection pendant l’acte.

Il vous aider face à ce problème.

Ce type de trouble de l’érection peut aussi apparaître en cas d’éjaculation précoce.

De même si vous sentez que votre partenaire “prend mal” votre problème d’érection.

Si elle vous met “la pression”.

A ce sujet, lisez bien le chapitre suivant sur la femme face au problème d’érection.

Y-a-t-il eu de gros changements dans votre vie qui correspondent au moment où est apparu de votre trouble de l’érection ?

Une nouvelle partenaire, surtout après une longue période d’abstinence représente un risque important de trop se

mettre la pression et de provoquer un trouble de l’érection.

“Le mieux est l’ennemi du bien”.

A vouloir trop bien faire et vouloir l’impressionner, on risque de provoquer involontairement une panne sexuelle.

 

Comment vous sentez-vous dans la répartition des rôles dans votre couple?

Avez-vous du désir sexuel tout court ? Cela peut expliquer votre problème d’érection

 

Vous sentez-vous 100% homme et votre partenaire 100% femme ?

La société moderne a redistribué les cartes de la relation homme/femme.

Avant les rôles étaient clairement définis.

Aujourd’hui c’est plus compliqué.

Il n’y a plus vraiment de tâches spécifiquement masculines et de tâches spécifiquement féminines.

Le sexe est une énergie et une histoire de polarité:

  • Deux aimants ne s’attirent que s’il y a un + et un – .
  • Ressentez-vous cette polarité dans votre couple ?

Je caricaturerais cela en disant que si vous êtes un homme hétérosexuel et qu’une part de vous à l’impression de partager le lit d’un homme, Il est normal de ne pas être attiré.

De plus, des phénomènes comme le #balancetonporc font que je rencontre de plus en plus d’hommes qui n’osent

plus être masculins, de peur d’être considérés comme machos.

Ils n’osent plus être virils de peur d ‘être violents.

En faisant cela, ils ‘”s’auto-castrent”.

Il faut bien séparer les choses et se sentir à l’aise dans ses “baskets d’homme”

 

Avez-vous l’impression d’être pris dans un cercle vicieux d’appréhension provoquant le trouble de l’érection ?panne d'érection traitement

Notre problème, à nous humains, est souvent notre cerveau.

Un homme qui a eu un problème d’érection un jour, pour une raison banale (fatigue, stress, alcool…), s’en souvient.

Du coup, la fois suivante, il y pense, et il n’est pas détendu.

Cette appréhension provoque, par manque de” lâcher-prise” une panne sexuelle.

A la troisième fois, avant même de commencer, il est déjà en train de se demander si cela va fonctionner…

Et ça ne fonctionne pas !

Au bout de trois, quatre pertes d’érection, il ne fait plus l’amour…Il passe un examen.

Et passer un examen n’est pas excitant.

Dans ce cas, l’homme est rentré involontairement dans un cercle vicieux de problème d’érection  psychologique.

Un cercle vicieux qui peut s’entretenir très longtemps.

Provoquant souvent d’autres difficultés (perte de confiance en soi, baisse du désir, problèmes conjugaux…).

 

Comment réagir face à un problème d’érection psychologique ?

probleme d'érection à 40 ans

La place de la femme:

En cas de problème érectile, la première chose à faire est d’en parler à sa partenaire.

Nous, les hommes, avons peu de repères évidents de l’excitation de notre partenaire.

Les femmes ont souvent pris l’habitude de réaliser l’excitation qu’elles provoquent chez les hommes par la présence de l’érection.

C’est un peu comme si notre sexe était leur baromètre et que quand il montait, cela voulait dire qu’elles étaient excitantes.

Quand un homme à un problème d’érection, dans la majorité des cas, sa partenaire va tout de suite s’inquiéter.

Penser qu’elle est l’origine de l’impuissance.

En cas de problème d’érection, elle risque elle même, de se poser des questions:

  • Peut-être qu’il ne m’aime plus ?
  • Suis-je excitante ? peut-être plus.
  • Peut-être ne me trouve t-il pas ou plus jolie ? D’ailleurs j’ai un peu grossi…

 

Le problème d’érection d’un homme est souvent interprété, à tord, comme un problème dont elle est  responsable.

dysfonction érectile définition
Christian Gonzales

Cela va provoquer de l’inquiétude et même parfois de l’agressivité.

Nous souffrons tous d’un manque de confiance en nous.

En cas de problème d’érection, il est capital de commencer par rassurer sa partenaire.

Avant de commencer à “réparer” il faut commencer par ne pas “abimer”.

c’est à dire dans notre cas, ne pas rajouter à la panne sexuelle, une tension de couple.

Rassurez-La ! Insistez bien. Dites-lui:

  • Que ce n’est pas elle, mais vous qui avez le problème.
  • Qu’elle est belle et excitante.
  • Que c’est parce que elle est importante que vous vous mettez la pression et que cela provoque le problème d’érection.

Même si elle ne réagit pas ou vous dit que ce n’est pas grave, insistez bien quand même.

Il est important que vous vous sentiez des alliés face à ce problème.

Vous aurez beaucoup plus de chances de vaincre cette impuissance à deux.

 

Comment soigner un problème d’érection psychologique ?

trouble de l'érection traitement

Si l’origine physique du problème a été écartée par votre médecin, comment faire pour retrouver une bonne érection ?

Il va falloir “casser” ce cercle vicieux appréhension/trouble de l’érection/appréhension…

Et le remplacer par un cercle vertueux: Érection de bonne qualité/Reprise de la confiance en soi/Érection de bonne qualité…

 

Commencez par essayer de prendre conscience de la pensée à l’origine du problème d’érection

  • Est-ce plutôt lié à la rencontre d’une nouvelle partenaire ? Avez-vous tendance à vous mettre la pression de peur de ne pas être à la hauteur ?
  • Cela semble t-il lié à un cercle vicieux anticipation négative/problème érection/anticipation négative…
  • Avez-vous du désir pour votre partenaire ?
  • En dehors de ce problème d’érection, vous sentez-vous un bon moral ou pourriez-vous souffrir d’un problème de dépression ?
  • Êtes-vous très cérébral, avec une difficulté à ne pas être dans vos pensées quand vous faites l’amour ?
  • Arrivez-vous à pornographier votre partenaire? A imaginer, des scénarios érotiques excitants qui l’impliqueraient (même si vous n’avez aucune envie d’exécuter pour de vrai ces scénarios) ?
  • La réaction de votre partenaire vous fait-elle peur ? Provoque t-elle chez vous une angoisse qui augmente la pression de réussir ?
  • Comment êtes-vous dans votre vie, au niveau psychique en ce moment ? Stressé ?

 

Ensuite, acceptez ce problème d’érection SANS vous identifier à lui:

panne d'érection traitement

 

Vous n’êtes pas un impuissant.

Vous avez un problème d’érection passager.

Et vous aller en sortir.

Aucun homme n’est infaillible.

Et je pense que nous avons tous le droit à une période de fragilité de temps en temps.

La valeur d’un homme n’est pas de réussir à tout faire tout seul.

Elle est de trouver les bonnes personnes pour l’aider et les bonnes réponses à ses difficultés.

Si un seul homme avait essayé de résoudre tous les problèmes qui se présentent pour envoyer un homme dans

l’espace, il n’y serait jamais arrivé. Il a fallu qu’il trouve des hommes capables de l’aider. L’ensemble de ces forces réunies à permis de résoudre les problèmes.

C’est pareil pour vous:

Félicitez-vous d’être en train de lire cet article:

Vous êtes en train de chercher comment résoudre votre difficulté d’érection.

Maintenant il va falloir mettre en place des solutions.

 

Pour résoudre un problème d’érection psychologique il faut chercher à minimiser sa place dans votre vie.

 

Je vous explique:

Ne cherchez pas à ne pas y penser.

Vous y penserez !

Actuellement, ce problème a pris une place très importante dans votre vie.

Peut-être seriez-vous prêt à payer cher pour que disparaisse ce trouble de l’érection.

En réagissant comme cela, vous lui donnez naissance et vous le faites vivre.

 Si je vous dit “surtout, ne regardez pas à vos mains pendant les dix minutes à venir”….

Sans doute avez-vous envie de regarder vos mains.

Pourtant, il y a 20 secondes, vous vous fichiez complètement de vos mains !

Notre cerveau ne connaît pas la négation.

Quand je vous dit de ne pas regarder vos mains, vous commencez par créer une image de vous regardant vos mains.

Puis, vous “faites une croix” dessus.

C’est comme à la piscine:

Pour dire qu’il ne faut pas courir, ils dessinent un bonhomme qui court et font une croix dessus.

Et comme vous avez-eu une image de vous regardant vos mains et que vous ne l’avez pas fait, il y a une sorte de “Bug”

qui vous donne envie de le faire.

C’est pareil pour votre problème d’érection:

  • Si vous abordez un rapport sexuel en vous disant “il ne faut pas que j’y pense”…Vous y pensez.
  • Si vous abordez un rapport sexuel en vous disant “pourvu que ça aille bien”….Vous créez dans votre esprit l’idée de la perte d’érection.

Il faut accepter d’y penser. D’en avoir un peu peur.

Votre problème d’érection psychologique disparaitra progressivement.

Par contre sans doute pas du jour au lendemain.

Soyez indulgent avec vous.

Quand vous y pensez, acceptez l’idée même si elle est désagréable.

Ensuite, portez votre attention sur autre quelque chose qui vous aide:

 

problème d'érection traitement

 

  • La partie du corps de votre partenaire que vous trouvez la plus excitante.
  • Un fantasme plus ou moins avouable mais excitant.
  • Votre respiration en la contrôlant.

 

Je vous encourage, à ce sujet, à apprendre une technique de relaxation simple, rapide et efficace.

Le contrôle respiratoire est, de mon point de vue, la meilleure technique.

Je vous explique comment faire dans cet article:

Le contrôle respiratoire: Un excellent outil en cas de panne d’érection psychologique

C’est une technique qui “vaut de l’or”.

Dans la résolution de tous les problèmes sexuels d’origine psychologique.

 

Votre problème d’érection jeune pourrait-il être lié à un manque de  désir, de manière générale, dans la vie ?

 

 

Posez-vous la question de la dépression.

Sans, forcément que ce soit grave, ne pourriez-vous pas être déprimé depuis quelques temps?

La sexualité est une fonction physiologique, comme le sommeil ou l’alimentation.

De la même façon il est normal que la sexualité soi atteinte si la physiologie de l’organisme est atteinte.

Dormez-vous bien en ce moment ?

Vous sentez-vous toujours fatigué ?

Avez-vous une perte de désir ou de goût à la vie, de manière générale ?

Si ces questions vous parlent. Il est peut-être intéressant d’en discuter avec votre médecin.

 

Pour ne pas avoir de problème d’érection à 30 ans ou 40 ans, il faut être capable d’alimenter son désir par son imaginaire:

problème d'érection et dysfonction érectile définition

 

Êtes-vous capable de “pornographier ” votre partenaire ?

D’imaginer des scénarios , plus ou moins avouables, l’incluant ?

Il ne s’agit pas obligatoirement de choses que vous souhaitez faire un jour.

Plutôt de pensées excitantes et PAS TOUJOURS RESPECTUEUSES, qui vont alimenter votre imaginaire.

Ne transformez pas votre partenaire en “déesse”.

Vous la rendez inaccessible à vos yeux, en faisant ça:

On ne fait pas l’amour avec une déesse.

On fait l’amour avec une femme.

Et il est important que vous soyez capable “d’objétiser”, à bon escient, cette femme.

D’en faire l’objet de votre désir.

Attention: Je ne dis pas que les femmes sont des objets. Loin de moi cette pensée.

Je dis que dans le cadre stricte de la couette, il est peut-être utile d’être capable “d’objétiser” une femme que l’on aime.

Beaucoup d’hommes qui souffrent d’un problème d’érection psychologique, n’ont pas de perte d’érection quand ils se masturbent devant une vidéo pornographique,

Car dans ce cas, ils n’ont aucun mal à “objétiser” l’actrice. Ils ne voient pas une femme mais une actrice.

Si vous “respectez trop” votre partenaire, vous en faites, une sorte de bibelot précieux et fragile.

Ce n’est pas excitant pour vous et cela peut créer une perte d’érection psychologique.

Et le pire, c’est que ce n’est pas ce que souhaite la majorité des femmes.

Si vous êtes trop en mode “Walt Disney”, c’est une princesse dans votre tête, vous risquez de vous couper de votre désir physique.

Vous allez avoir une panne d’érection psychologique qui , au final, risque de faire souffrir votre partenaire.

En pensant faire bien, vous faites en réalité, le contraire.

Il est important d’être capable d’un peu d’égoïsme quand vous faites l’amour.

Cela peut-être très valorisant pour une femme de sentir le désir et l’excitation qu’elle provoque chez son partenaire.

Si cette femme se sent respectée et bien traitée au quotidien, elle n’aura sans doute aucun mal à accueillir cet aspect de votre désir.

Regardez le succès de films comme “50 nuances de gris”.

 

L’hypnose est la meilleure solution pour résoudre un problème d’érection jeune:

problème d'érection pendant l'acte solution

Je vous encourage vraiment à faire de l’hypnose

Soit en consultant un sexologue qui pratique l’hypnose,

soit en téléchargeant sur le site, les séances d’hypnose au format MP3.

Dans le pack de séances pour corriger un problème d’érection psychologique, vous trouverez trois séances:

  • Une séance d’entraînement à la focalisation de l’attention.
  • Une séance d’hypnose pour vous apprendre à vous détendre et “casser le cercle vicieux d’appréhension”.
  • Une séance d’hypnose pour vous programmer à la réussite. Cette dernière vous permettra de vivre, en état de conscience modifiée, des rapports avec une bonne érection. Votre cerveau va associer ces moments, bien qu’imaginaires, à la réalité . Cela va casser le cercle vicieux d’échec/appréhension/échec.

 

Pour résoudre votre problème d’érection, faites des exercices de contraction-relâchement des muscles du bassin

C’est très important.

Même si votre médecin à écarté une cause physique à votre impuissance, la physiologie n’est pas la même à vingts ans et passé quarante. Faire travailler et renforcer certains muscles du bassin est indispensable pour avoir une bonne érection.

C’est un travail que je fais, moi-même, tous les jours.

Cela entretien la qualité musculaire et la bonne circulation sanguine dans la zone de la verge.

Ces exercices permettent également une meilleure conscience de la zone, ce qui est utile pour améliorer le plaisir sexuel, avoir une bonne érection et contrôler son éjaculation.

Et enfin, certains muscles du périnée entourent la base du corps caverneux. Quand ils se contractent, ils serrent la base et expulsent le sang vers la verge renforçant l’érection. Comme si vous seriez dans votre main un ballon la base d’un ballon de baudruche long.

 

En conclusion:

Si vous souffrez d’un problème d’érection psychologique

  • Soyez indulgent avec vous et donnez-vous un peu de temps pour en sortir.
  • Il faut “casser” le cercle vicieux que vous vivez actuellement. En faire un cercle vertueux qui fera disparaître les pannes sexuelles.
  • Acceptez le problème. N’essayez pas de ne pas y penser, vous y penserez…
  • Essayez de prendre conscience de la pensée négative à l’origine du problème.
  • Apprenez à faire des exercices:
    • Pour renforcer les muscles proches de la verge.
    • Pour apprendre à focaliser votre attention sur autre chose que l’appréhension.

Notamment le contrôle respiratoire.

 

 

Téléchargez gratuitement la version de démonstration

de la méthode complète pour apprendre à corriger un problème d’érection.

Aucune adresse mail n’est nécessaire

 

Elle contient :

  • La première partie du Pdf d’explications et d’exercices pour retrouver une bonne érection.
  • Les 10 premières minutes de la première séance d’auto-hypnose pour apprendre à modifier son comportement.

problème d'érection que faire impuissance

 

Vous pouvez également télécharger le kit complet Hypnose + Coaching pour les problèmes d’érection:

De façon à préserver votre intimité:

Aucune mention de ce que vous avez acheté n’apparait sur votre relevé bancaire, même pas le nom du site

Il contient:

  • Un document Pdf où vous trouverez toutes les informations et l’explication des exercices à pratiquer pour corriger votre problème d’érection. Il fait 14 pages, prenez bien le temps de le lire avant de commencer à pratiquer les exercices et les séances d’hypnose.
  • Une séance d’entraînement à la concentration :  Le voyage intérieur  (Mp3, 30 minutes)

Elle va vous aider à « muscler votre attention » et vous entraîner à vous focaliser sur ce qui nourrit votre excitation et donc votre érection… et à ne pas vous laisser entraîner par les pensées contre-productives d’appréhension.

  • Une première séance d’auto-hypnose :  La détente profonde (Mp3, 30 minutes)

Elle va vous aider à vous détendre, à ne plus appréhender les rapports sexuels et la perte d’érection.

  • Une seconde séance d’auto-hypnose :  Programmation à la réussite (Mp3, 30 minutes)

Elle va vous permettre de vous déprogrammer de votre comportement négatif, de « casser » le cercle vicieux d’appréhension et de reprogrammer un nouveau comportement avec une bonne érection. Elle va aussi participer à la mise en place du  cercle vertueux qui va vous faire retrouver une érection de bonne qualité.

  • Un lien d’accès au forum privatif où vous pourrez me poser toutes vos questions.

J’y répondrai et je pourrai vous conseiller et vous accompagner jusqu’au retour d’une bonne érection.

Imaginez ce que cela changerait dans votre vie sexuelle de pouvoir faire l’amour aussi longtemps que vous le souhaitez:

problème d'érérction psychologique que faire

Mon site professionnel

Si votre problème est la perte d’érection pendant l’acte, vous pouvez lire l’article sur ce problème spécifique:

La perte d’érection pendant l’acte: Pourquoi ? comment guérir ?

 

D’autres articles pour améliorer votre sexualité

 

Forum Doctissimo troubles de l’érection